Biographie d'Emile Cazelles

 

A la chute de l’empire en 1870, il intègre une carrière administrative : secrétaire général de la préfecture du Gard (1878), préfet de la Creuse, de l’Hérault (1879), directeur de la Sûreté générale  (1881) lors de l’exécution des décrets contre les congrégations religieuses non autorisées ; préfet de Meurthe-et-Moselle (1882), il accepte au début du mois d’octobre 1886 la nouvelle Direction de l’assistance publique, un poste de transition sur la route entre Marseille et le Conseil d’Etat. Il rend les plus grands services pendant la grande épidémie de choléra à Marseille. Conseiller d’Etat en 1887, il dirige de nouveau la Sûreté au ministère de l’intérieur. Il meurt en 1907.

—Emile Cazelles est à l’image de l’esprit d’une certaine bourgeoisie évolutionniste du XIXe siècle. Protestant (sur son appartenance à la franc-maçonnerie le débat reste ouvert), cet homme républicain de principes et administrateur confirmé, rassemble tout au long de son existence les livres et documents que son fils Jean Cazelles, Conseiller général du canton, lègue à la ville de Saint-Gilles en 1924.

 

 

 

Affichage gros caractères

Malvoyant
Thème par défaut

Ressources en ligne

NOUVEAU

Nos sites coups de coeur sur l'expo actuelle.

Des centaines de cours en ligne pour le développement des compétences personnelles de chacun.

Retrouvez ici des jeux éducatifs pour s’initier aux langues tout en s’amusant.