Femmes en terre, en couleurs et en mots

 

 

 

 

 

« Femme, mère, amante, femme de la terre forte, courageuse, intuitive, femme aux mille facettes, nous voulons lui rendre hommage en peinture, sculpture et poésie »

 

 

 

 

Peintures d’ Elisabeth Filippi

Professeur en lycée, peintre amateur passionnée de dessin et peinture depuis sa jeunesse, elle a toujours travaillé ces disciplines, en atelier avec modèles à Paris, et seule. Arrivée à Nîmes il y a 20 ans,  elle a oeuvré plusieurs années avec le peintre Jean-Marc Urquidi, professeur à l’ESMA, puis à l’Ecole des Beaux-arts de Nîmes avec Véronique Fabre (peinture, dessin et sculpture) avant d’intégrer l’atelier du peintre José Pirès durant 3 années.  Aujourd’hui elle travaille avec le peintre Jean-Pierre Pizarre, toujours dans le but d’approfondir, améliorer, élargir sa technique.

« Ce travail sur la femme m’est venu naturellement parce que le visage et le corps me passionnent, parce que la femme est belle, et parce qu’aujourd’hui encore elle doit se battre pour ses droits et sa liberté ! »

 

Pour en savoir plus sur Elisabeth Filippi : http://elisabethfilippi.blogspot.fr/

 

Sculptures de Chantal Porras

Après avoir suivi des cours aux Beaux-Arts à Nîmes, elle a commencé à présenter ses premières œuvres en 2010 dans la région  avant de participer à un concours animalier à Bry-sur-Marne en 2014 où elle gagné la médaille d'argent, ce qui lui permet aujourd'hui d'exposer dans différentes galeries.

« J'ai très naturellement étudié les corps de femme, pour leur grâce et leur sensualité. Mais en travaillant l'argile et en les observant j'ai découvert bien plus, dans la force d'un regard, la tonicité d'un corps ou la fragilité d'un geste.  J'essaie au travers de mes sculptures de saisir certaines de ces émotions afin de les retranscrire dans mes œuvres. »

Pour en savoir plus sur Chantal Porras : http://www.chantal-porras.fr/

 

Poèmes de Marie-Line Saltel-Bayol

Après des études en Khâgne à Toulouse, admissible à Normale Sup en 1980, elle a toujours aimé les mots, jouer avec eux, et tout naturellement c’est l’écriture qu’elle a choisie pour s’exprimer. Eluard, Breton, Duras sont ses ombres protectrices et inspiratrices.

La poésie libre, puis la prose poétique, sont ses modes d’expression préférés depuis toujours, mais récemment elle a aussi commis quelques nouvelles.

La rencontre avec divers artistes (les peintres René Laurensou et Elisabeth Filippi, et le sculpteur Pierre Mouzat) a été pour elle une source d’inspiration supplémentaire. Elle aime trouver les mots qui habillent leurs oeuvres. Elle a ainsi publié en 2015 un petit ouvrage associant les silhouettes d’encre du peintre René Laurensou et des haïkus écrits spécialement sur elles.

 

« Source inépuisable d’inspiration, la Femme est un élément-clé de mes textes. Sa force comme sa fragilité, sa beauté, l’amour, le passage du temps sur elle, sont autant d’axes de vision et de réflexion pour moi, et à travers elle, « la mort l'amour la vie », pour reprendre un titre d’Eluard. J’aime que chacun de mes textes soit pour le lecteur comme un voyage. Dans cette exposition, le continent à découvrir pourrait s’appeler Elle. »

 

Pour en savoir plus sur Marie-line Saltel-Bayol : http://lineblog.canalblog.com/

 


À consulter également


Affichage gros caractères

Malvoyant
Thème par défaut

Ressources en ligne

NOUVEAU

Nos sites coups de coeur sur l'expo actuelle.

Des centaines de cours en ligne pour le développement des compétences personnelles de chacun.

Retrouvez ici des jeux éducatifs pour s’initier aux langues tout en s’amusant.