Un rhinocéros dans ma piscine

 

 

Si on imagine mal le mammifère patauger dans notre piscine, le Phyllognatus excavatus peut quant à lui passer inaperçu.

C’est en nettoyant les filtres des skimmers de sa piscine que Christophe Pellé a eu l’idée de ce projet. En y regardant de plus près, il trouve un jour parmi une guêpe, une mouche, quelques fourmis..., le fameux Rhinocéros méridional qui lui a inspiré le nom de  cette exposition photographique à voir du 10 janvier au 11 mars.

 

Vous serez surpris par ces images impressionnantes d'insectes  aux couleurs mordorées, irisées, aux détails velus et acerbes, aux yeux inquisiteurs…tous photographiés à Saint-Gilles.

 

Christophe Pellé, s'est depuis toujours intéressé à l’observation de la nature, en particulier la faune. Il avait envie de réaliser des portraits d’insectes et d’aller chercher des détails difficiles à capter sur le terrain. Il pratique la macro depuis ses débuts en photographie mais ce n’est qu’en septembre 2018 qu'il a commencé à assembler son “micro-studio” et s'est mis à utiliser la technique du focus stacking.
Une technique qu'il nous expliquera lors d'une rencontre photographique fixée au vendredi 31 janvier 2020 de 18h à 20h.

Sa démarche est avant tout photographique, mais il lui est indispensable de se plonger dans la complexité de l’entomologie afin de pouvoir identifier l’espèce ou à minima la famille et le genre du spécimen photographié.

Retrouvez Christophe Pellé sur son site en cliquant ICI.

Intarissable le sujet des insectes fera l'objet d'animations pendant 2 mois. La programmation vous sera prochainement dévoilée mais sachez déjà qu'il y aura des activités scientifiques et numériques, une conférence, des projections, une murder party, une rencontre photographique, un cluédo géant…

 

Cette exposition s'inscrit dans le programme

Les insectes mini-taille, maxi-diversité !

 


À consulter également


Affichage gros caractères

Malvoyant
Thème par défaut