Combattants d’Indochine : les oubliés

 

Cette exposition visible du 1 au 25 septembre, rend hommage à tous les Français qui ont combattu pendant la guerre d’Indochine.

Elle est composée en partie de panneaux réalisés par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) qui retracent l'épopée française en Indochine et le déroulement de ce conflit lointain, souvent méconnu.

Elle comporte également des portraits de combattants d’Indochine et des objets et documents de ce conflit rassemblés et présentés par le Comité de Saint-Gilles du Souvenir Français avec la coopération du 503e Régiment du Train, unité ayant participé à la guerre d’Indochine...

 

Pour les journées du patrimoine du 18 au 20 septembre, un campement militaire d’époque sera installé derrière la médiathèque.
Il est le fait du groupe ETO30, une association de passionnés de reconstitution historique militaire 1939-1945 situé à Saint-Gilles, collectionneurs ou indépendants qui souhaitent partager leur passion.

Ce campement sera ouvert le samedi 19 et dimanche 20 septembre de 9h à 12h et de 14h30 à 18h.

 

EXPOSITIONS :

LA GUERRE D’INDOCHINE

 


Cette exposition dédiée aux hommes, militaires français, légionnaires, africains et nord-Africains, soldats vietnamiens, cambodgiens et laotiens qui ont servi en Indochine et à tous ceux qui ne sont pas revenus, permet de (re)découvrir l’épopée française en Indochine et les affres d’un conflit, qui divise les consciences et déchire la communauté nationale. Elle retrace les prémices de la guerre jusqu’aux combats acharnés de Diên Biên Phu et la signature des accords Genève, en juillet 1954.

 

 

  

 

 

LES OUBLIÉS

NaSan 1950

Lorsque la seconde guerre mondiale se termine sur la capitulation du Japon, l’Indochine, lointaine colonie française depuis la fin du 19e siècle, se retrouve offerte à qui veut la prendre. La France meurtrie par 5 années de guerre et d’occupation n’a ni les moyens ni n’est prête à repartir sur une aventure guerrière. Après l’assaut surprise des Japonais du 9 mars 1945, l’armée française en Indochine n’est plus que l’ombre d’elle-même. Les Communistes vietnamiens (Vietminh) réussissent à prendre pied dans les rouages administratifs dominés avant par les Français, avec l’appui nippon mais aussi des Américains qui ne veulent plus les voir en Indochine. La conférence de Postdam fixe le sort de la région qui est coupée en deux parties autour du 16e parallèle avec au Nord les Chinois et au Sud les Britanniques.

Toutefois à la fin de 1945, la Grande Bretagne aide la France à réinvestir l’Indochine. Les autorités françaises tentent alors de régler une situation explosive en organisant des conférences, mais qui ne servent qu’à faire gagner du temps aux Vietminh pour déclencher une guerre ouverte en position de force.

L’année 1946 voit le déclenchement de ce qu’on appellera la guerre d’Indochine. Ce conflit, le premier de la décolonisation et d’un monde qui se divise en deux blocs, verra aussi les alliances se renverser. Les soldats français sont donc ballotés et pris dans la tempête.

La victoire de Mao Tsé-Toung et des communistes en Chine en janvier 1949 fait passer la guerre d’Indochine d’un simple conflit local à un affrontement entre « le totalitarisme communiste et le Monde Libre ».

La guerre de Corée vient accentuer la pression : 1950, les bataillons Vietminh appuyés par la Chine fondent sur la RC4, route de 120 km au nord du Tonkin. Première défaite majeure des Français en Indochine, un tournant décisif … La nomination en fanfare du général de Lattre de Tassigny à la tête du corps expéditionnaire, en décembre 1950, va faire un temps diversion. Quelques batailles sont remportées.

Après la mort subite de De Lattre, en 1952, le cauchemar reprend. Avec en point d'orgue, en mai 1954, la chute du camp fortifié français de Diên Biên Phu. Gendarmes, Soldats, Aviateurs, Marins, supplétifs, maquisards, engagés volontaires et militaires de carrière auront respectés à la lettre « leur contrat » malgré l’âpreté des combats et de cruelles épreuves. Ils seront les Grands Oubliés d’un conflit majeur de notre histoire qui divisa la France, et la divise encore !

 

Sites Internet des partenaires :

 - l'ONACVG

 - le Souvenir Français

 - 503e Régiment du Train

 - ETO30

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à une selection de sites complémentaires à l'exposition


À consulter également


Affichage gros caractères

Malvoyant
Thème par défaut